Vibrations Japonaises, la relaxation non verbale

Cette pratique est reliée au courant culturel de la tradition Zen. Elle trouve son origine dans le silence des temples ou des moines ont cherché une solution efficace pour libérer leur corps des tensions accumulées au cours des longues heures de méditations. La technique est toujours utilisée dans certains monastères, elle s'apparente à une sorte de méditation par le mouvement. Cette méthode de relaxation est pratiquée en Chine, au Japon et en Corée, chaque pays ayant développé ses propres spécificités techniques.

Shindou peut se traduire par "vibration" ou "oscillation", le Kanji Shin signifiant "en profondeur" et dou "bouger".

L'approche est d'une extrême douceur, très respectueuse du corps qui est manié avec des vibrations qui se propagent telles des ondes, des légères secousses, des étirements doux ou des rotations sans jamais forcer.

Les gestes sont précis et codifiés à l'instar des cérémonies du thé. Partant des pieds pour remonter vers la tête et se terminer au niveau du ventre, chaque membre est soulevé dans différentes mobilisations passives et vibrations pour éliminer les tensions. La séance s'adressant à la globalité du corps, le schéma corporel est ainsi entièrement reconstitué au cours du processus qui permet de prendre conscience de ses propres contours.

Technique d'une efficacité remarquable, elle favorise un très grand lâcher prise physique et mental. Plus le "vibré" aura la capacité à se laisser aller entre les mains du praticien, plus les vibrations se propageront le long de son corps et délogeront les différentes stagnations d'énergie.

Idéal pour les personnes fatiguées et stressées, les contres indications sont peu nombreuses.